Bio Thô Anothaï | Anothaicie

© Anothaï Compagnie - F.Mackowiak 

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Vimeo Icône
  • Blanc Icône Instagram

Thô Anothaï

Né au Laos en 1980, Thô Anothaï arrive en France à l’âge de 6 ans, échappant avec sa famille à une politique sectaire et répressive. Réfugié politique, Thô grandit en Haute Savoie où il suit une formation d’électricien.

La vague de la danse Hip Hop qui émerge dans les années 90 en région Rhône Alpes l’emporte avec elle. Prémisse d’une passion, il sera l’un des pionniers de la danse Hip Hop dans sa région.

Autodidacte, c’est entouré de ses copains de quartier qu’il apprend et développe sa danse, se lançant dans les battles en France puis à l’étranger avec son crew « unique control ». Il en ressortira vainqueur au battle Tour 98 de Lyon ou encore finaliste au célèbre Battle total cession 1 et 2 de Grenoble, ainsi qu’au Hip Hop connexion en Italie, puis en Allemagne.

Son parcours prend un autre tournant lorsqu’il est repéré en 2000 par la Compagnie Alexandra n’posse qui l’engage en tant que danseur interprète pour plusieurs années (Traces, Kiteb, Azimut, Né pour l’autre…). C’est ainsi qu’il fera ses premiers pas sur scène au côté d’Abdenour Bellalit.

A cette même époque, il transmet sa passion lors de cours de danse hebdomadaires (école de danse de Cluses, école de Genève, conservatoire d’Annecy) ou lors d’ateliers.

Toujours aussi avide d’apprendre, il continue à se former avec des pionniers de la danse hip hop tel que Storm, Poppin Pete, Joseph go, ainsi qu’en jazz auprès de Thierry Verger et Ira Kodiche à Paris.

En 2004, son rôle de danseur interprète s’intensifie lorsqu’il rejoint la compagnie Accrorap avec Kader Attou (actuellement CCN de la Rochelle), pour les spectacles « les corps étrangers » ou « petites histoires.com". 

Il voyage alors dans le monde  (Palestine, Hollande, Inde, Chine, Thaïlande, Laos, Cambodge, Vietnam, Nouvelle Calédonie, Etats-Unis…) s’enrichissant ainsi des autres danses et cultures pour progresser et développer sa vision chorégraphique.

Il chorégraphie ses premières pièces au nom de la Compagnie Accrorap (2004: première partie « A travers les murs » en Palestine, 2005: « West side story » à Vesoul).

Certaines de ces tournées l’ont profondément marqué, tel que son voyage à Gaza et Ramala en Palestine, à Ahmedabad en Inde ou Phnom Penh au Cambodge.

De ces rencontres a émergé l’envie de défendre ces populations sensibles, de développer les problématiques rencontrées dans ces pays et de pouvoir mettre en scène son univers philosophique empreint de ses origines asiatiques.

C’est ainsi que la Compagnie Anothaï voit le jour en 2007. 

Il continue cependant d’être danseur interprète et transmetteur pour Kader Attou, et en parallèle à son rôle de chorégraphe, il poursuit depuis plus de 20 ans la transmission sous toutes ses formes (actions culturelles en milieu scolaire, carcéral, Masterclass, IME, centres sociaux, travail auprès des personnes handicapés, des aveugles etc…).

En 2010, Thô rencontre Mic guillaumes (danseur, chorégraphe, formateur et expert national danse à l’école pour le ministère de la culture, personne ressource interministérielle) qui devient alors le parrain de la compagnie.

Avec à son répertoire 4 créations en tournées, il consacrera cette année 2019 à la recherche et création de deux nouvelles pièces, « Mékong » un solo sur le Laos et « Ice » spectacle sur le thème de la fonte des glaces.